Maladie parodontale et Santé Générale ?



Soigner sa parodontite pour améliorer sa santé générale

 

La maladie parodontale est une infection des tissus de soutien des dents qui vont progressivement se détruire avec le temps. Comme toute infection au niveau du corps, la maladie parodontale va avoir des répercussions négatives sur votre santé générale. Sachant qu'une personne sur deux a une parodontite et que la plupart n'est pas diagnostiquée ni traitée, les médecins se sont intéressés à la relation entre la maladie parodontale et les maladies générales.

 

Beaucoup d’études scientifiques portent sur l’impact de la maladie parodontale sur la santé générale. Par exemple, on sait aujourd’hui que le diabète, que l'insuffisance rénale ou que le risque d’avoir un AVC est bien plus important chez le patient souffrant d’une parodontite non traitée. Prendre soin de sa bouche a donc un réel intérêt au niveau général et le traitement de la parodontite devient un problème sérieux de Santé publique.

 

Je vous présente un résumé de ce que l’on sait actuellement, sachant que vous pourrez  trouver un grand nombre d'études sérieuses sur les sites médicaux comme PubMed.

 

Comment un problème au niveau de la bouche peut impacter des maladies à distance ?

 

Une maladie parodontale entraîne le passage répété de bactéries et de molécules inflammatoires dans votre circulation sanguine. Ces bactéries et molécules seront ainsi distribuées dans des organes à distance et pourront ainsi provoquer ou aggraver une maladie générale.

 

 

  • Le diabète

 

Le diabète est une maladie qui touche 4 millions de français aujourd’hui.

On sait aujourd’hui que la maladie parodontale est plus sévère et plus fréquente chez les patients diabétiques, pour plusieurs raisons :

  • Le diabète est une maladie qui diminue votre système de défense immunitaire, 
  • La cicatrisation est limitée,
  • La destruction de l’os qui soutient les dents est accélérée chez le diabétique. 

 

La relation entre diabète et maladie parodontale serait à double sens, la maladie parodontale non traitée déséquilibre votre glycémie et aggrave votre diabète. Il existe un risque de survenue du diabète de type II plus élevé chez les patients souffrant d’une parodontite sévère.

Une bonne santé parodontale est primordiale pour contrôler vous glycémie et prévenir les complications liées au diabète.

 

  • Les maladies cardiovasculaires

 

Les études scientifiques ont démontré que les maladies parodontales représentent un facteur de risque pour beaucoup de maladies cardiovasculaires. Les bactéries situées au niveau de la gencive infectée peuvent traverser les vaisseaux sanguins et circuler dans tout votre corps au sein du système sanguin. Elles peuvent s’agglutiner dans les vaisseaux sanguins et diminuer la taille les artères jusqu’à les boucher. 

Les bactéries responsables de votre parodontite pourront ainsi être à l’origine de crises cardiaques (infarctus du myocarde) ou d’AVC avec le temps.

 

  • L’endocardite infectieuse

 

L'endocardite infectieuse est très souvent provoquée par des bactéries provenant de la bouche et circulant dans le système sanguin. Si celles-ci s'installent au niveau des valves cardiaques elle peuvent y créer une infection et les détruire.

Le staphylocoque doré, qui est une bactérie présente dans la parodontite, est l’une des principales causes d’endocardite infectieuse (connue pour être responsable de 31% des cas).

Un patient à risque d'endocardite infectieuse qui a les gencives qui saignent tous les jours est exposé quotidiennement au passage de bactéries dans sa circulation sanguine.

 

  • Les maladies pulmonaires

 

Les bactéries de la parodontite, contenues dans la bouche, peuvent être aspirées dans les poumons et y provoquer des pneumonies ou d’autres infections sérieuses. Le risque est d’autant plus élevé que le patient est âgé ou possède un système immunitaire fragile.

  

  • L’insuffisance rénale 

 

Les patients en insuffisance rénale développent des maladies parodontales sévères plus fréquemment.

La parodontite serait un facteur de risque pour la diminution de la fonction rénale conduisant à l’insuffisance rénale chronique, quelques études montrent une amélioration de la fonction rénale après traitement parodontal.

 

  • La polyarthrite rhumatoïde

 

C'est une maladie qui provoque la destruction des articulations, avec des douleurs importantes et la diminution de la qualité de vie. Les bactéries et l’inflammation qui circulent dans le sang peuvent attaquer les articulations.

Les cas de polyarthrites sont plus fréquents chez les patients ayant des problèmes parodontaux.

 

  • La grossesse

 

Lors d’une grossesse, les changements hormonaux sont très importants. On arrivera très vite à des inflammations alors que la quantité de plaque n’aura pas augmentée.

Il faut savoir que près de 75% des femmes enceintes auront au minimum une gingivite durant leur grossesse.

Les femmes souffrant déjà d’une parodontite non traitée auront une aggravation importante de la perte osseuse dues aux modifications hormonales. Le contrôle de la plaque dentaire est alors primordial pendant la grossesse.

 

  • Naissances prématurées

 

Certaines études avancent le fait qu’un grand nombre de naissances prématurées seraient dues à la maladie parodontale. Les résultats sont toutefois contradictoires selon les publications et rien n’est sûr concernant l’influence de la maladie parodontale sur ces naissances prématurées.

En revanche, l’influence hormonale aggravant les parodontites, il est important que les femmes puissent avoir accès à une information et des soins appropriés pour prévenir et traiter les maladies de gencives très tôt pendant la grossesse.

 

  • Alzheimer

 

La parodontite est considérée depuis plusieurs années comme un facteur de risque pour la démence et la maladie d’Alzheimer mais des questions persistent.

Est-ce que la maladie parodontale favorise la maladie d’Alzheimer ou est-ce que la déficience cognitive rend le maintien de l’hygiène dentaire plus compliquée au point de provoquer le développement d’une parodontite ?

Une étude de 2018 a cependant mis en évidence la présence de bactéries parodontales et de leurs toxines dans le cerveau, à coté de lésions typiques de la maladie d’Alzheimer.

La quantité de toxine bactérienne dans le cerveau serait corrélée avec le diagnostic de la maladie d’Alzheimer dans une autre étude de 2019.

 

  • Trouble de la fonction érectile

 

Une étude espagnole de 2019 a montré que la parodontite pouvait être à l’origine de dysfonctionnement érectile et représenterait même un facteur de risque plus important que les maladies cardiovasculaires ou les triglycérides.

Dans une autre étude, on a retrouvé 3 fois plus de parodontite chez les personnes souffrant de problème érectile.

 

 

La parodontite non traitée reste une infection chronique. Cela veut dire que votre corps devra faire des efforts quotidiens pour lutter contre une infection qui peut l'affaiblir. Il faut donc reconsidérer la place des traitements bucco-dentaire dans notre santé générale pour mieux vivre. C'est pour cela que la grande majorité des interventions chirurgicales aujourd'hui nécessitent un bilan bucco-dentaire avant opération.

 

Par chance, il est assez simple de prévenir les maladies parodontales et donc de réduire les risques de contracter ces maladies. 

Prenez soin de vos dents, il n’y a pas qu’elles qui en tireront avantage !